Видео : SINISTRI (Pièce de théatre inspirée de MUHYA)

SINISTRI (Pièce de théatre inspirée de MUHYA)

1:25:082006422   Скачать
Sinistri, la célèbre pièce du défunt Muhya, sera adaptée sur scène et elle sera jouée, à l'occasion de la double célébration du Printemps berbère et du Printemps noir. La représentation de la pièce Sinistri se tiendra lundi prochain à la salle El Mouggar, a-t-on appris auprès du réalisateur Kamel Yaïch. Cette pièce de théâtre est le résultat d'une collaboration de Kamel Yaïch avec le Théâtre régional de Tizi-Ouzou. "Plus le mensonge est grand et plus les gens y croient». Sinistri adage attribué à Adolf Hitler et dont Sinistri, est un avocat au chômage, en fera un principe de défense, voire un principe de vie. Contraint à l'inactivité faute de clients, cet homme sans scrupule aucun, se lance dans une carrière d'escroc, aidé en cela par son statut d'avocat et un art de la rhétorique sans égal. Choisissant ses victimes parmi les plus naïfs de ses concitoyens, il met en scène les stratagèmes les plus invraisemblables et les plus fous pour abuser ces derniers jusqu'au jour où il se fera lui-même avoir. Un simple berger, venu lui demander de plaider sa cause pour une vulgaire affaire de vol de bétail. Une comédie qui sera présentée par un ensemble de comédiens, adaptée de l'œuvre de Mohia Abdallah, connu sous le nom de Mohya, poète et traducteur de langue amazighe, " Sinistri " est une comédie satyrique sur le thème des valeurs et traite du phénomène du mensonge, et sera interprétée en langue tamazight. Elle sera présentée par un groupe de jeunes passionnés. Le rôle principal avocat, sera interprété par Samy Allam. Les rôles secondaires seront partagés entre Soraya Bessadi, Kaoudj Toufik, Makour Boualem, Ait Guenissad Hocine et Ouareb Mohand El-Houcine. Kahina Idjis Biographie express de Muhya l Mohand U Yehya, de son vrai nom Mohya Abdallah, est écrivain, poète et traducteur de langue amazighe, Muhya, Mouhand u Yehya est né le 1er novembre 1950 à Iazzugen. Sa famille est originaire d'At-Rbah dans la commune d'Ibudraren. Son père, tailleur de profession, s'est installé depuis quelques années à Iazzugan. Après avoir obtenu son bac en 1968, il poursuit ses études supérieures en mathématiques, puis obtint sa licence en 1972, ensuite il rentre à l'école d'ingénieurs en hydraulique à Strasbourg. Au cours de la même année, il rejoint Paris. Il intègre le groupe d'études berbères créé à l'Université de Paris VIII (Vienne). Il sera l'un des animateurs des revues publiées par ce groupe, entre autres Bulletin d'études berbères puis Tisuraf. En parallèle, il travaillait comme veilleur de nuit dans un hôtel. Cela ne l'a pas empêché d'animer Asalu à partir de 1983. C'est autour de cette dernière qu'un atelier de traduction-adaptation s'est constitué. Par ailleurs, il a enseigné le berbère à l'ACB. Il a publié des poèmes, des nouvelles ainsi que de nombreuses traductions vers le kabyle et écrit des pièces théâtrales (plus d'une vingtaine), ainsi que de nouvelles poésies. La notoriété atteinte par Muhya n'est plus à démontrer : ses pièces sont représentées sur scène tant en France, depuis 1975, qu'en Kabylie et à Alger depuis 1986. Le 7 décembre 2004, Muhya meurt sur son lit d'hôpital parisien.
Tags: ,
  онлайн |